h1

Keith Bakker, la majorité des joueurs compulsifs ne sont pas dépendants

janvier 17, 2010

C’est connu, le monde numérique, et plus fortement le jeu vidéo, sont régulièrement la cible des médias pour expliquer les dérives de la société. Ainsi, quand un ado pète un cable et assassine froidement sa famille, c’est tout simplement parce qu’il consomme du Counter Strike à outrance nous dira-t-on en filigrane. Sauf que ce n’est pas l’exposition abusive au jeu vidéo qui provoque ce comportement extrême. C’est même plutôt l’inverse. L’abus de jeu vidéo n’est pas une drogue, c’est la manifestation de problème sociaux. La dépendance n’existe pas. Pourquoi ? parce que ces joueurs compulsifs l’ont choisi.

Ancien junkie, Keith Bakker, connait bien le sujet. L’addiction au Jeu Vidéo relève plutôt de la dépendance psychique. Pour la traiter, Keith Bakker adopta le même régime que pour les autres addictions : l’abstinence. Et à sa grande surprise, 90% des cas ne sont pas réellement dépendants mais manifestent plutôt des problèmes sociaux. Ils ont fait le choix de s’adonner au jeu vidéo de manière excessive, ce qui éloigne la notion d’addiction.

C’est un choix. Ces gosses savent exactement ce qu’ils sont en train de faire, ils ne veulent simplement pas changer. Si personne n’est là pour les aider, alors rien n’arrivera. Si je continue à parler d’addiction au sujet du jeu vidéo, ça enlève l’élément du choix qu’ont ces personnes.

Keith Bakker

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :