h1

La solution Ubisoft contre le piratage

février 22, 2010

Aujourd’hui, en solution efficace contre le piratage, il y a Steam et les autres. Dans le premier cas, il est demandé au joueur de se connecter à internet pour authentifier sa copie avec une clé d’activation. Mais Internet est un nid de hackers et le piratage informatique demeure un fléau particulièrement redoutable pour tous les éditeurs. Nintendo, SEGA et maintenant Ubisoft, tout le monde du Jeu Vidéo apporte à sa façon sa réflexion sur la question.

Et pour Ubisoft, il faudra être connecté en permanence à Internet ! Cette nouvelle peut en surprendre plus d’un, et à juste titre. S’il est justifié de se connecter pour faire une partie multijoueur, pourquoi devrions-nous nous connecter pour faire du solo ? Au final, cette version « Steam » d’Ubisoft s’annonce polémique. La société compte d’ailleurs sur la progression des taux d’équipements des ménages en Wi-fi pour faire passer la pilule. De plus, ils précisent que ce service ne sera pas trop gourmand en bande passante (« less than 50 kilobits of data per second », Murray Pannel, Directeur Marketing UK). Affaire à suivre …

http://www.mcvuk.com/news/37315/Ubi-looks-to-net-piracy-solution

http://www.mcvuk.com/news/37659/Ubisoft-Impact-of-piracy-measures-will-be-limited

Publicités

3 commentaires

  1. C’est ABSOLUMENT DÉGUEULASSE l’attitude de Ubisoft à l’encontre des joueurs PC ! Je ne suis pas surpris qu’il ait des défenseurs, toutes les périodes les plus atroces de l’Histoire en ont (hélas) eu, alors quant il s’agit de l’attitude intrusive et policière prônées et mise en place par les éditeurs de jeux vidéos et des majors du disque ou du film (parfois avec la complicité du gouvernement -HADOPI / LOPPSI- ), cela ne fait pas exception à la règle.

    J’adore jouer aux jeux vidéos mais peu d’entre eux m’intéressent (presque tous reprenant inlassablement les mêmes thèmes qui m’emmerdent : Conquête, guerre, foot, shoot’em all, survival horror et fantasy).

    Ce qui fait que j’attends très longtemps avant de trouver un jeu que je puisse acheter.

    J’attendais en 2009, 4 jeux vidéo impatiemment : Omikron Karma : The Nomad Soul 2, Heavy Rain, Alternativa et Assassin’s Creed 2.

    Omikron Karma ne verra sans doute jamais le jour. S’il existe des graphismes, si David Cage a annoncé en 2006 qu’une suite à The Nomad Soul était en cors d’élaboration, suite maintes fois repoussée, puis abandonnée. J’ai appelé Quantic Dream et il est totalement exclu de faire une suite « à un si vieux jeu » (dixit la secrétaire de Quantic Dream).

    Heavy Rain, au début prévu pour PC et PS3 est finalement devenu une exclusivité PS3.

    Alternativa est un jeu dont la sortie était prévue il y a plusieurs années mais qui n’a toujours pas vu le jour.

    Et maintenant Assassin’s Creed 2, pour lequel Ubisoft a privilégié les joueurs XBox 360 et PS3 (qui l’on eu en décembre 2009) au détriment des joueurs PC (qui l’auront en mars 2010) et pour lequel Ubisoft a décidé d’emmerder les joueurs avec un système de protection repoussoir.

    J’ai immédiatement contacté Ubisoft pour leur dire ce que je pensais de leur système de flicage. Voici le message que je leur ai envoyé :

    « Bonjour,

    J’ai acheté le jeu Assassin’s Creed pour PC dès sa sortie. Je m’impatientais de voir le 2 être dispo sur PC.

    – Première grosse déception : le favoritisme inadmissible que Ubisoft exerce en faveur des détenteurs de XBox 360 et de Playstation. Ceux-ci ont droit au jeu Assassin’s Creed 2 deux mois avant les joueurs PC. J’ai contacté Ubisoft par tél et l’on m’a dit que ce n’était pas du favoritisme mais le temps nécessaire pour adapter le jeu aux différentes versions PC. Une excuse bidon, car il suffisait d’attendre que le jeu soit prêt à être utilisé sur tous les supports pour le sortir et ainsi éviter que certains aient le jeu avant les autres.

    – Deuxième grosse déception : J’apprends aujourd’hui que Ubisoft a mis une protection contre le piratage sur Assassin’s Creed 2 qui consiste à nécessiter une connexion Internet durant les sessions de jeu (un autre traitement spécial réservé aux joueurs PC. Bravo Ubi qui considère tous les joueurs PC comme de potentiels coupables (la présomption d’innocence, Ubisoft semble n’en avoir rien à foutre) et implique une ambiance de flicage écoeurante permanent aux joueurs PC. Personnellement, je ne supporte pas de devoir rester connecter pour avoir le droit de jouer à Assassin’s Creed 2, tout ça parce que Ubisoft est en train de flipper complètement et que sa paranoïa pathologique à l’encontre des pirates (qui pourront, soit dit en passant, aisément contourner cette protection) le fait tirer sur tout le monde et pénaliser tous ses clients !
    Et je ne parle même pas de l’injustice crasse faite aux joueurs qui n’ont pas Internet et ne veulent pas l’avoir ! Ils sont tout simplement zappés par Ubisoft. Ils n’existent simplement pas pour lui. Ah, mais j’y pense ! Et si Ubisoft avait mis plus de temps pour sortir le jeu version PC pour avoir le temps de préparer son système de flicage dit « de protection » ?

    Par ailleurs, peut-être qu’une vraie solution contre le piratage serait de faire des prix plus accessibles : 45,00 euros un jeu vidéo, en pleine période de crise et de précarité pour beaucoup de gens, c’est peut-être se foutre un tout petit peu de la gueule du monde, non ?

    – Troisième grosse déception : pour vous contacter par mail, il est indispensable de créer un compte Ubisoft… Ubisoft aurait-il peur de ses clients en colère pour freiner ainsi les moyens de le contacter ?

    Conclusion : J’étais impatient de jouer à Assassin’s Creed 2, mais vu le système de flicage permanent qui agresse les joueurs PC dont je fais partie, je crois que je vais vous laisser votre Assassin’s Creed 2 sur les bras et me contenter du 1 qui est, lui, parfait et je vais de ce pas rédiger un article que je publierai sur différents sites web afin d’informer les joueurs PC de ce qui les attend avec Assassin’s Creed 2 et contacter les associations de défense des consommateurs. Et croyez-moi, ça va faire du bruit !

    Vous déclarez la guerre à vos clients ? On verra qui ne s’en relèvera pas !

    Bien le bonjour chez vous. »

    Le lendemain, j’ai reçu une réponse du service client de Ubisoft :

    « Réponse (Patrice) 22/02/2010 09:46

    Bonjour,

    Le prix d’un jeu n’a jamais empêché ou réduit le piratage.
    Certain de nos produits commercialisé à une trentaine d’euros ne sont pas moins piratés.

    Cordialement,

    Le Service Clients Ubisoft »

    Réponse courte et évasive, qui n’en est pas vraiment une, à laquelle j’ai répondu :

    « Client (Altaïr Desmond) 22/02/2010 10:22

    Des jeux à 30 euros, ce n’est pas le prix le plus élevé, mais il reste tout de même élevé.

    Il est pourtant deux choses évidentes et vérifiables :

    1) Moins les jeux sont à des prix accessibles, plus grand est le nombre de personnes qui seront tentées d’avoir recours au piratage ou à un moyen détourné pour avoir le jeu qu’ils ne peuvent pas se payer.

    2) Les prix de vente tiennent compte des pertes. Il n’est donc pas nécessaire de pénaliser tous les joueurs PC pour espérer coincer les pirates qui, eux, sauront aisément comment contourner votre système de « protection ». Par contre, en agissant comme vous le faites, vous êtes sûr d’être conspués par vos clients. Et ça, ça pourrait bien coûter la vie à votre entreprise. Car un éditeur de jeu vidéo sans client, c’est un éditeur de jeu qui n’existe plus.

    Par ailleurs, vous n’avez pas répondu aux trois quarts des points que j’ai abordé dans le message que je vous ai envoyé. Merci de tenir compte de ces points et d’y répondre dans votre prochain message. »

    J’aurais même pu ajouter que les mesures de « protection » n’ont jamais empêché ou réduit le piratage non plus, l’exemple de Spore nous démontre même à très grande échelle que cela produit l’effet inverse de celui escompté. Spore a été un échec retentissant pour EA Games en ce sens qu’il a été encore plus piraté et qu’il a levé une vague de mécontentements de joueurs et de plaintes déposées contre EA, je n’y avais plus pensé.

    Ubisoft ne m’a cette fois plus répondu du tout. Le sujet l’embarrasse peut-être…

    Vraisemblablement, Ubisoft, en permettant aux uns d’avoir le jeu, et aux autres d’attendre « encore un peu », se moque bien des possibles spoilers qui pourraient gâcher des joueurs PC. D’ailleurs, le plaisir, Ubisoft semblent s’en moquer (spoiler, DLC, mesures de « protection » pénalisant l’ensemble des joueurs PC,…) ce qui ne semble pas être le cas du fric (course contre la montre imposée aux développeurs pour sortir Assassin’s Creed 2, DLC, prix du jeu complet (DLC inclus)… et c’est justement pour ça que Ubisoft nous écoutera. Parce que sinon, il perdra les joueurs PC (ça, il s’en fout) et donc il perdra l’argent qu’il s’apprêtait à recevoir d’eux (et ça, par contre, il y tient). Mon cas, comme tu dis, n’est pas isolé. Une bonne flopée de joueurs PC ayant ou non Internet sont de mon avis, le reste doit être informé des agissements de Ubisoft, notamment sur Assassin’s Creed 2 version PC. Et c’est là-dessus que tous ceux qui lisent ce topic doivent agir.

    N’hésitez donc pas à diffuser les mesures intrusives que Ubisoft veut mettre dans Assassin’s Creed 2 version PC afin que le plus de monde possible soit au courant et n’hésitez pas à contacter Ubisoft pour faire pression contre leur mesure de « sécurité » qui pénalise tous les joueurs PC

    Adresse de contact Ubisoft France : http://www.ubi.com/F…CustomerService


  2. bonjour
    fan de la série SILENT HUNTER, j’étais impatient d’avoir l’opus 5 : quand j’ai su que la connection
    permanente à internet étais indspensable pour jouer en solo, j’ai décidé d’annuler mon achat jusqu’à nouvel ordre.
    je n’apprecié pas d’etre de plus en plus fliqué, que les joueurs n’ayant pas internet ne puisses pas utiliser un jeu, de payer un jeu qui ne seras pas à moi puisques impossible à éventuellement revendre.J’envisage d’ecrire à la CNIL pour savoir si ces méthodes sont légales sur le fond.
    cordialement


  3. Oui, ça m’a surpris aussi. C’était un pari risqué mais la lutte contre le piratage est importante. Il faut sans cesse trouver de nouveaux moyens pour limiter ce phénomène, qui pèse dans les recettes des éditeurs. Ubisoft a simplement été sanctionné par les hackers qui ont révélé le point faible de ce système. ils ont attaqué les servers dédiés qui permettent de s’identifier..

    http://www.lemonde.fr/technologies/article/2010/03/09/ubisoft-presente-ses-excuses-apres-un-blocage-de-ses-jeux_1316389_651865.html



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :