h1

Les 15-34 et les réseaux sociaux

avril 20, 2011

Réussir sa vie passe par les réseaux sociaux. C’est ce qui semble être le cas pour les jeunes 15-34 (génération 80/90). 1000 d’entre eux furent interrogés dans le cadre d’une étude menée par Ipsos en collaboration avec Nokia dans le but de mieux comprendre ce qu’apporte le high-tech dans leur quotidien.

Parmi les 15-18 ans, 14% aiment surpasser un ami aux Jeu vidéo, 11% aime publier une vidéo sur internet, 10% aime faire rire sur le web via Facebook, Twitter ou email. La notion de partage est omniprésente chez eux (93%) et concerne tous les aspects de la vie quotidienne.

6 français sur 10 âgés de 15 à 34 ans estiment qu’une bonne nouvelle se partage sur les réseaux sociaux. Raphaël Berger, directeur d’études Ipsos, commente d’ailleurs ce phénomène social avec une formule bien représentative. « La réussite individuelle se doit d’être partagée collectivement ».

Autre statistiques mises en lumière par l’étude Ipsos/Nokia

  • 87% des 15-34 ans considèrent qu’ils ont réussi leur vie lorsqu’ils peuvent partager du temps avec ceux qu’ils aiment.
  • 89,5% des 15-34 ans estiment que la réussite « n’est pas d’avoir une rolex à 50 ans », ni « d’écraser les autres ».
  • 27% des 15-34 ans pensent que pour réussir il faut avoir comme première qualité la détermination devant l’ambition (21%) et la capacité à saisir les opportunités (21%)

Conclusion

Il faut pouvoir implémenter des services de partage à tous les niveaux pour permettre aux jeunes de 15-34 ans d’exporter les informations qui les concernent sur le réseaux sociaux, de manière à ce qu’ils puissent regarder, commenter et comparer ce que font les uns et les autres instantanément et à tout moment. Le partage est le maître mot.

Source ; Direct Matin – Lille, N°868, 15 avril 2011

Publicités
h1

Animation en magasin : choisissez le Jeu Vidéo (Opération OREO)

mars 20, 2011

Comme la plupart des Français, je finis toujours par faire mes courses le samedi après-midi. Je me dirige donc au centre commercial de Créteil Soleil pour y acheter un costume et autres accessoires. Mon compte en banque allégé de 300€, je me remets de ma frénésie dépensière en arpentant les galeries commerciales complètement hagard ou en m’arrêtant au carrefour principal pour assister au tournage de Belle Toute Nue. Je ne suis pas resté longtemps d’ailleurs.

En fait, j’ai préféré allé au fond du centre commercial, en direction d’Orange pour leur poser quelques questions sur mon forfait Iphone, qui me coûte bien cher. Et là, je suis tombé sur une animation commerciale organisée par Oreo. Jusque là, rien de surprenant. En arrivant dans la zone de l’événement, les animateurs distribuaient un sachet comprenant 2 oreos (que j’ai mangé comme un affamé) en plus d’un flyer avec un code secret. Les codes bancaires de Warren Buffet ?! Non, juste un code qui va permettre aux animateurs de capter et de retenir les petits dans le processus marketing et commercial impitoyable d’Oreo (mwa ah ah ah).

Le stand s’organisait comme suit. Les petits faisaient la queue sur la première partie du stand sur la gauche où une machine lisait le code et indiquait si le numéro était gagnant. Ensuite, ils étaient conviés à jouer sur la Wii à un jeu créé spécifiquement pour le cadre de cette animation ! Et c’est là que je me suis dit : « mais c’est génial ! ». En effet, rien de mieux que du Jeu Vidéo pour attirer les pitis nienfants ! Le but du jeu, assez simple, consistait à « manger » toute la surface vanillée de l’Oreo, façon Pac Man sans être du Pac Man. Vous ne comprenez pas ?! Regardez donc les photos ! Pour finir, les enfants étaient conviés à venir tremper leurs oreos dans un verre de lait. C’est à ce moment là que les animateurs récupéraient toutes les informations les concernant : âge, adresse, email, préférence, etc.

En résumé, j’ai trouvé l’utilisation du Jeu Vidéo extrêmement pertinente dans le cadre de cette opération, au vue de la cible. Je suis juste curieux de savoir quelle entreprise l’a conçue et pour combien ?

Source : Vu au Centre commercial Créteil Soleil, 19/03/2011

h1

Partenariat Activision – Jeep

mars 13, 2011

Dans le cadre du développement du jeu COD Black OPS, Activision a conclu un partenariat avec le fabricant auto Jeep pour reproduire in-game la Jeep Wrangler, un véritable monstre sur 4 roues ! Pour les mordus de COD, la version de cette Jeep peut également être trouvée ‘en vrai’ dans les concessions américaines au prix de 30 625$ ou 33 500$. Entièrement noire et arborant le logo du jeu, le modèle est présent sur tous les salons auto américains comme celui de Détroit ou plus proche de nous avec celui de Genève en Suisse.

Source : http://www.autoblog.com/2010/10/19/2011-jeep-wrangler-call-of-duty-black-ops-edition/

http://dark-cars.over-blog.com/article-salon-de-detroit-2011-jeep-wrangler-call-of-duty-black-ops-64867682.html

h1

Le smartphone en tant que média prend du poids

mars 12, 2011

Près d’un Français sur deux utilise son mobile pour surfer sur internet. Une évolution importante selon l’INSEE qui estime que cette population a doublé en deux ans. L’internet sort de la maison et toucherait davantage les jeunes générations (60% des moins de 30 ans) que les quadra (25%).

Ce phénomène s’explique logiquement par l’énorme succès des smartphones depuis plusieurs années. Par leur aspect branché et techno, ils ont représenté près de 7 millions des ventes de téléphones en 2010, soit plus d’un téléphone sur 2 !

Autre phénomène lié au développement du wifi, l’internet mobile prendrait le pas sur l’internet traditionnel. Benoît Corbin, président de la MMA, révèle que « pour une petite information, cela reste plus rapide que d’allumer son ordinateur ». D’autant qu’on ne compte plus les app qui nous facilitent l’accès à l’info (allociné, sncf, lemonde, etc.)

Source : Directmatin, N°836, Mercredi 2 mars 2011

h1

Lancement de la 3DS en France

mars 6, 2011

Il est toujours intéressant de se pencher sur le nombre de consoles et de jeux qui sont disponibles au premier jour de lancement. Ça permet de voir l’ambition de certains éditeurs par rapport aux autres par exemple. Je ne sais pas comment Puissance-Nintendo a pu récupérer ces chiffres mais toujours est-il qu’obtenir ces informations là est critique. Elles exposent clairement la stratégie de Nintendo et des éditeurs. Bien entendu, ces données n’ont pas été commentées ni confirmées par les entreprises concernées.

Ainsi, le site internet nous informe que 100 000 3DS ont été acheminées en France pour le « Day One ». Pour rappel, au Japon, ce fut 400 000. Aux UK, les distributeurs accueilleront 185 000 consoles alors que l’Allemagne en recevrait moins de 100 000.

  • 150,000 Nintendogs + Cats (Nintendo)
  • 60,000 Rayman 3D (Ubisoft)
  • 40,000 Super Street Fighter IV 3D Edition(Nintendo/Capcom)
  • 40,000 Les Lapins Crétins : 3D (Ubisoft)
  • 35,000 PES 2011 (Konami)
  • 35,000 Asphalt 3D (Gameloft)
  • 30,000 Sims 3 (EA)
  • 20,000 Tom Clancy’s Splinter Cell (Ubisoft)
  • 20,000 Tom Clancy’s Ghost Recon : Shadow Wars (Ubisoft)
  • 20,000 Combats de Géant : Dinosaures 3D (Ubisoft)
  • 17,500 Pilotwings Resort (Nintendo)
  • 16,000 Lego Star Wars 3 (Warner Bros Interactive)
  • 15,000 Ridge Racer 3D (Namco Bandai)

Au vu de ces éléments, on notera donc la forte présence d’Ubisoft tant sur le volume que sur le nombre de jeux présents, confortant ainsi une nouvelle fois sa stratégie de miser sur Nintendo, ainsi que l’incursion de Gameloft avec Asphalt 3D. Enfin, Nintendogs/cats sera vraisemblablement LE jeu de la 3DS tant la diffusion sera importante (150K).

Source : http://www.p-nintendo.com/news/N-1064080309.html

h1

THQ – Du street marketing pour Homefront aux USA

février 20, 2011

Du 22 février au 21 mars, THQ déploie un bus aux couleurs de la Corée du Nord à Los Angeles et San Francisco dans le but de distribuer du fast-food pour tous ! Les camarades américains pourront venir se restaurer à prix cassés (0-10$) et savourer des mets typiques coréens (boeuf coréen) ou pas (tacos, burritos). Ce dispositif vient accompagner la sortie d’Homefront le 15 mars, date qui marquera l’invasion fictive des Etats-Unis par la Corée. Tyrone Miller, Senior PR manager, explique que le menu affiche des prix abordables pour mieux correspondre à l’approche communiste avant de concéder que ça permettra d’avoir plus de monde sans toutefois faire de l’argent. Le but, c’est d’avoir une fréquentation maximale. Et certains jours, il sera même possible de jouer à la démo du jeu.

Bon, le bus ne passera pas à Paris mais le concept est bien sympa. D’autant plus quand on sait que le cuistot a vraiment fait la Guerre de Corée dans les années 50′ ! Si vous voulez en savoir davantage, vous pouvez consulter la page Facebook du Pyongyang Express ainsi que son compte Twitter.

 

Et ci-dessous, le trailer

 

Source : http://www.joystiq.com/2011/02/17/thq-redeploying-north-korean-bbq-trucks-for-glorious-homefront-p/

http://www.drinkeattravel.com/pyongyang-express-food-truck-introduces-a-clever-ad-campaign/

h1

Activision Blizzard/Take Two : des rumeurs de rachat

février 14, 2011

La rumeur de rachat de Take Two (GTA, Mafia, Red Dead Redemption) par Activision Blizzard (World of Warcraft, Call of Duty) marque un nouveau tournant dans l’affaire “Take Two”, l’éditeur ayant déjà été approché par EA il y a quelques années.

A cette époque, T2 était à mes yeux en position bien plus dangereuse. GTA 4 n’était pas encore sorti et cette licence était la seule à vraiment faire du poids dans son catalogue. La stratégie du « tous les œufs dans le même panier » est risquée et conditionne pour beaucoup l’avenir d’une entreprise. Un succès ou un échec peut tout changer, et dans le domaine du Jeu vidéo, s’appuyer sur une seule licence peut s’avérer fatal, tant il est facile d’abuser du système de suite et ainsi lasser les joueurs. Je pense aux Tomb Raiders par exemple.

A l’époque, EA avait trainé et, manquant d’agressivité, permettait à Take Two de sortir GTA 4, le blockbuster du moment, attendu par des générations de fans. Le cours de l’action a alors bondi et éloigné EA d’un possible rachat.

Aujourd’hui, Activision Blizzard souhaiterait faire main basse sur T2 ? Pas si stupide comme idée. Même si la première détient les licences les plus juteuses du marché, sa branche console a du plomb dans l’aile (hormis la série Call of Duty). Sanctionné par des prévisions moribondes, l’arrêt de ses licences musicales (GuitarHero, DJHero) et dans une moindre mesure de True Crime, l’action a chuté de 9%.

Tout ceci laisse néanmoins l’entreprise avec un catalogue de quelques titres extrêmement performants. D’un côté, la branche PC arbore fièrement World of Warcraft, StarCraft, Diablo. De l’autre, Activision s’illustre désormais uniquement grâce à la série Call of Duty. Il est temps d’étoffer le line-up et T2 semble être un choix tout indiqué grâce à toutes ses licences cinématographiques.

Mais la situation est bien différente aujourd’hui. Depuis GTA 4, plusieurs pépites sont venues gonfler le compte en banque de T2 ainsi que les poches de leurs actionnaires. Red Dead Redemption a littéralement écrasé la concurrence lors de sa sortie l’année dernière, révélant que, oui, il est possible de créer un jeu à l’univers aussi différent que convaincant que celui de GTA. L’entreprise s’est de nouveau illustrée avec Mafia, Bioshock et le fera davantage avec L.A. Noire, véritable chef d’œuvre et hommage aux années 50’ des polars américains.

Alors ? Est-ce que Activision Blizzard va connaître le même sort qu’EA en 2008 ? Pour le moment, avec les bonnes performances des nouvelles licences, on serait tenté de dire que oui. Mais en regardant de plus près la valeur de l’action, on réalise que l’action T2 n’incarne pas vraiment la stabilité. De plus, après GTA 4, elle a véritablement plongé et ce n’est pas Red Dead qui leur a apporté la rédemption attendue. D’après Boursier.com, l’action a moitié moins de valeur comparée à la période GTA 4.

Tous les regards se portent dès lors sur L.A. Noire. Nouvelle licence, donc risquée. Ca passe ou ça casse. Saura-t-elle faire briller T2 de tous ses feux ? La sortie est programmée à fin mai, ce qui laisse un trimestre pour Activision Blizzard pour faire une offre agressive. M’est avis que l’action n’atteindra pas le niveau d’il y a 3ans.

La réponse à la question de l’acquisition viendra de la part des intéressés, si cela est confirmé, puisque, comme je l’expliquais, nous en sommes au stade de rumeur. Néanmoins, Activision Blizzard est en position de force sur le marché et pourrait bien avoir le dernier mot. Et si le deal se faisait, qu’adviendra-t-il de la gamme 2K Sports, bien loin du pedigree Activision Blizzard ? Peut-être souhaitent-t-ils plutôt faire main basse sur T2 pour bénéficier de meilleures conditions de négociation lors du renouvellement du contrat avec Rockstar ? En effet, le développeur prolifique (GTA, Red Dead Redemption, L.A. Noire) est toujours sous contrat avec l’éditeur jusqu’en 2012. L’année prochaine va donc être cruciale.

L’avenir de T2 se fera avec ou sans Rockstar. Et s’il se fait sans, l’entreprise a du souci à se faire. Ca sent les opérations boursières à plein nez.

 

http://www.boursier.com/actions/actualites/news/activision-blizzard-lourde-chute-apres-les-resultats-trimestriels-420710.html

http://www.gamebible.biz/actualite/industrie/5554-activision-vers-un-rachat-de-take-2-.html

http://www.boursier.com/actions/graphiques/take-two-interactive-software-US8740541094,US.html

http://www.gamasutra.com/php-bin/news_index.php?story=21577

La rumeur de rachat de Take Two (GTA, Mafia, Red Dead Redemption) par Activision Blizzard (World of Warcraft, Call of Duty) marque un nouveau tournant dans l’affaire “Take Two”, l’éditeur ayant déjà été approché par EA il y a quelques années.

 

A cette époque, T2 était à mes yeux en position bien plus dangereuse. GTA 4 n’était pas encore sorti et cette licence était la seule à vraiment faire du poids dans son catalogue. La stratégie du « tous les œufs dans le même panier » est risquée et conditionne pour beaucoup l’avenir d’une entreprise. Un succès ou un échec peut tout changer, et dans le domaine du Jeu vidéo, s’appuyer sur une seule licence peut s’avérer fatal, tant il est facile d’abuser du système de suite et ainsi lasser les joueurs. Je pense aux Tomb Raiders par exemple.

 

A l’époque, EA avait trainé et, manquant d’agressivité, permettait à Take Two de sortir GTA 4, le blockbuster du moment, attendu par des générations de fans. Le cours de l’action a alors bondi et éloigné EA d’un possible rachat.

 

Aujourd’hui, Activision Blizzard souhaiterait faire main basse sur T2 ? Pas si stupide comme idée. Même si la première détient les licences les plus juteuses du marché, sa branche console a du plomb dans l’aile (hormis la série Call of Duty). Sanctionné par des prévisions moribondes, l’arrêt de ses licences musicales (GuitarHero, DJHero) et dans une moindre mesure de True Crime, l’action a chuté de 9%.

 

Tout ceci laisse néanmoins l’entreprise avec un catalogue de quelques titres extrêmement performants. D’un côté, la branche PC arbore fièrement World of Warcraft, StarCraft, Diablo. De l’autre, Activision s’illustre désormais uniquement grâce à la série Call of Duty. Il est temps d’étoffer le line-up et T2 semble être un choix tout indiqué grâce à toutes ses licences cinématographiques.

 

Mais la situation est bien différente aujourd’hui. Depuis GTA 4, plusieurs pépites sont venues gonfler le compte en banque de T2 ainsi que les poches de leurs actionnaires. Red Dead Redemption a littéralement écrasé la concurrence lors de sa sortie l’année dernière, révélant que, oui, il est possible de créer un jeu à l’univers aussi différent que convaincant que celui de GTA. L’entreprise s’est de nouveau illustrée avec Mafia, Bioshock et le fera davantage avec L.A. Noire, véritable chef d’œuvre et hommage aux années 50’ des polars américains.

 

Alors ? Est-ce que Activision Blizzard va connaître le même sort qu’EA en 2008 ? Pour le moment, avec les bonnes performances des nouvelles licences, on serait tenté de dire que oui. Mais en regardant de plus près la valeur de l’action, on réalise que l’action T2 n’incarne pas vraiment la stabilité. De plus, après GTA 4, elle a véritablement plongé et ce n’est pas Red Dead qui leur a apporté la rédemption attendue. D’après Boursier.com, l’action a moitié moins de valeur comparée à la période GTA 4.

 

Tous les regards se portent dès lors sur L.A. Noire. Nouvelle licence, donc risquée. Ca passe ou ça casse. Saura-t-elle faire briller T2 de tous ses feux ? La sortie est programmée à fin mai, ce qui laisse un trimestre pour Activision Blizzard pour faire une offre agressive. M’est avis que l’action n’atteindra pas le niveau d’il y a 3ans.

 

La réponse à la question de l’acquisition viendra de la part des intéressés, si cela est confirmé, puisque, comme je l’expliquais, nous en sommes au stade de rumeur. Néanmoins, Activision Blizzard est en position de force sur le marché et pourrait bien avoir le dernier mot. Et si le deal se faisait, qu’adviendra-t-il de la gamme 2K Sports, bien loin du pedigree Activision Blizzard ? Peut-être souhaitent-t-ils plutôt faire main basse sur T2 pour bénéficier de meilleures conditions de négociation lors du renouvellement du contrat avec Rockstar ? En effet, le développeur prolifique (GTA, Red Dead Redemption, L.A. Noire) est toujours sous contrat avec l’éditeur jusqu’en 2012. L’année prochaine va donc être cruciale.

 

L’avenir de T2 se fera avec ou sans Rockstar. Et s’il se fait sans, l’entreprise a du souci à se faire. Ca sent les opérations boursières à pleins nez.

 

 

 

 

http://www.boursier.com/actions/actualites/news/activision-blizzard-lourde-chute-apres-les-resultats-trimestriels-420710.html

 

http://www.gamebible.biz/actualite/industrie/5554-activision-vers-un-rachat-de-take-2-.html

 

http://www.boursier.com/actions/graphiques/take-two-interactive-software-US8740541094,US.html

 

http://www.gamasutra.com/php-bin/news_index.php?story=21577