Posts Tagged ‘gfk’

h1

Les barrières au changement de smartphone

décembre 29, 2011

Changer de système est le frein principal

Une étude de GFK vient de paraître et met en lumière les barrières au changement de smartphone ressentis par les utilisateurs. Ainsi, la marque n’est plus le facteur déterminant mais plutôt l’ensemble des habitudes entourant son utilisation. Tout le contenu acquis et mis à jour, toutes les données stockées, etc. paraissent impossible à transférer à un autre smartphone. Surtout si l’on passe d’iOS vers Android et vice-versa. Le site jeuxvideo.com résume la tendance ainsi « Si de nombreux utilisateurs refusent de passer à une autre marque ou un autre système, c’est tout simplement pour ne pas perdre leur contenu, essentiellement les applications. » 1 fois sur 3, la principale raison invoquée est celle du changement de système (29%). Vient ensuite l’apprentissage du fonctionnement du nouveau smartphone (22%), ex-æquo avec le fait de devoir transférer les données (22%) qui s’avère contraignant.La fidélité à la marque n’arrive qu’en 4è position (19%).

Beaucoup d’incertitude chez les sondés vient ‘fausser’ les résultats en atténuant les tendances

Toutefois, il faut préciser que les résultats sont assez serrés. Seul le fait de devoir de changer de système, identifié comme un frein, se détache avec 29%. 19% des interrogés affirment « ne pas savoir pourquoi », ce qui montre que les possibilités de réponses ne convenaient pas à l’échantillon.

Avoir le même système sur smartphone et tablette n’a pas d’importance

Enfin, le fait d’avoir un système différent sur smartphone vs tablette importe peu. C’est un frein pour 5% des interrogés. Les systèmes Android, iOS, Windows Phone peuvent ainsi cohabiter tout comme les marques Apple, Samsung, etc. dans un même foyer.

La fidélité : iOS versus Android

Dans une précédente étude de Gfk traitant également du renouvellement de smartphone (Novembre 2011), c’est Apple et son iOS qui sort champion avec 84% des utilisateurs qui rachèteront un mobile frappé du logo de la marque à la pomme contre 60% chez les utilisateurs Android et 48% pour Blackberry. Et cette fidélité à une marque de smartphone augmente avec le nombre d’applications utilisées.

Source : http://www.lesapplicationsandroid.fr/2011/12/les-utilisateurs-ont-du-mal-a-changer-de-smartphone/

http://www.jeuxvideo.com/news/2011/00055490-la-fidelite-a-son-smartphone.htm

http://www.afjv.com/news.php?id=509&title=changer_de_smartphone

h1

Et tu tapes, tapes, tapes … sur ton iphone avec Disney !

juillet 6, 2010

Début Juillet, Disney rachetait Tapulous, un studio de développement auteur notamment du best-seller Tap Tap Revenge, inspiré de Rock Band, téléchargé à 35 millions d’exemplaires. Tapulous a également mis au point un modèle économique avec certaines maisons de disques pour distribuer des éditions spéciales de Tap Tap aux couleurs de tel ou tel artiste. A ce qu’il se dit, le groupe aurait déboursé entre 20 et 50 millions de dollars pour cette acquisition. Disney renforce ainsi son portefeuille de jeux et de divertissement dans le secteur en plein essor du mobile et notamment dans celui du casual gaming. Un peu comme Electronic Arts avec Playfish, ils acquièrent ainsi directement le savoir-faire qui leur manque.

Le jeu Tapulous a souvent servi d’exemple à Apple pour la promotion de son App Store. L’application a même fait partie des premières à avoir comptabilisé plus d’un million de téléchargements. Peu après les début de l’AppStore, un tiers des utilisateurs de l’iPhone avaient téléchargé le jeu.

Rappelons que Disney a récemment investi 33 millions de dollars au sein de PlayDom, un réseau communautaire de jeux en ligne particulièrement développé sur MySpace et Facebook. Et si Disney adaptait Tapulous aux réseaux sociaux ? Ce serait plutôt une bonne idée non ?

Le boom du jeu sur mobile (l’expansion.com)

Rien qu’en France, il s’est vendu 32 millions de jeux sur mobiles en 2009, ce qui représentait un marché de 90,8 millions d’euros selon Gfk, soit 54% du chiffre d’affaires total des contenus sur mobile. Une croissance en valeur de plus de 8% sur un an, essentiellement due aux smartphones, les ventes de jeux Java traditionnels ayant commencé à diminuer en 2009. TNS et Gamesindustry.com sont encore plus optimistes, estimant que 1,85 million de consommateurs ont dépensé 115 millions d’euros en 2009 pour jouer à des jeux vidéo sur leur téléphone portable.

D’après Gfk, sur les smartphones, un seul jeu téléchargé sur quatre est payant, ce qui signifie que le marché en volume est bien plus important. En 2010, Gfk prévoit un volume de téléchargement de 8 millions de titres payants sur smartphones en France, soit 32 millions d’euros. L’étude de TNS et Gamesindustry.com sur les jeux vidéo indique que ce sont les joueurs sur iPhone qui sont le plus enclins à payer : 80% paieraient pour leurs jeux, contre 58% des joueurs sur Samsung.

Pour Olivier Vialle, associé de PricewaterhouseCoopers et spécialiste du jeu vidéo, le développement de la publicité sur les plateformes mobiles devrait encore accélérer la croissance du jeu mobile, car les jeux devraient pouvoir y trouver de nouvelles sources de revenus. Il ajoute que « tous les types de jeux vont se retrouver sur ces plateformes, y compris les jeux d’argent », paris en ligne et poker, qui viennent de s’ouvrir à la concurrence en France. Les tablettes sont un autre vecteur de croissance pour les jeux mobiles. Tapulous est déjà présent sur l’iPad, avec son jeu Tap Tap Radiation.

Source : http://trends.rnews.be/fr/economie/actualite/high-tech/pourquoi-disney-s-offre-tapulous-star-belge-des-jeux-pour-iphone/article-1194766795388.htm

http://pro.clubic.com/actualite-e-business/investissement/actualite-350738-disney-tapulous-editeur-tap-tap-revenge.html